LES VEILLEURS DE CHAGRIN, deuxième roman de Nicole Roland, épouse Noël

 

Les veilleurs de chagrin, Nicole Roland, Actes Sud, 2012

Lien vers la page dédiée à son premier roman, Kosaburo

 

Un an après le succès de "Kosaburo, 1945", Nicole Roland poursuit son beau chemin d'écriture. "Les veilleurs de chagrin", qui paraît aujourd'hui dans la collection "Un endroit où aller", confirme la naissance d'une œuvre sensible et singulière.
 
Le roman se lit comme la confession d'Esther, anthropologue spécialisée dans l'exhumation des corps, confrontée dans sa vie personnelle à la désespérance d'un deuil impossible. Dans sa marche vers la lumière et la paix intérieure, Esther rencontre tant la violence du monde que le réconfort d'hommes et de femmes généreux. Finesse du portrait, intensité des émotions, écriture dense et brillante : Nicole Roland compte désormais parmi les voix qui comptent dans la littérature belge.

 

 


 

"Avec d’autres, je sonde les profondeurs de la terre, nous exhumons des fragments de corps que nous reconstituons avec soin. Ces êtres échappés du néant me parlent et me réconfortent. En leur compagnie, je m’éloigne de tout, même du chagrin."
N. R.

 

Lecture d'un extrait du dernier livre de Nicole Roland, "Les veilleurs de chagrin", lors du dernier Brunch littéraire du CWB par Margot Alexandre, élève du conservatoire du 8ème arrondissement de Paris

_________________________________________________________________________________

Mise à jour : 12/02/2012

sur ce site

© Copyright 2012 / droit d'image                                                                                                                      webmaster webmaster.cndp@gmail.com