Retraites rhéto 18-20 février 2009

 

Une retraite… Pourquoi ?

Trois jours pour :

-   s’arrêter et prendre le temps de penser notre vie, de réfléchir nos choix.

-   échanger avec d’autres (élèves, enseignants et autres adultes) sur les grandes questions de l’existence.

-  s’ouvrir à d’autres horizons, soit par la rencontre de personnes vivant une situation différente de la nôtre (personnes malades, handicapées…), soit par la confrontation aux grands défis auxquels notre société doit faire face.

 

Trois formules

Trois formules sont proposées, pour répondre aux différentes sensibilités et pour que ces trois jours soient vraiment l’expression d’un choix personnel.

 

     1) Retraite monastique :

Ce type de retraite s’adresse à ceux qui ressentent le besoin de prendre du recul pour faire le point. C’est aussi une formule qui permet d’avoir un échange avec des adultes engagés dans une expérience de vie très particulière : les moines. Enfin, la retraite monastique peut être l’occasion de vivre une expérience spirituelle forte, dans le silence et les temps d’intériorité. Une halte de trois jours dans un monastère ou dans une abbaye est l’occasion de rompre radicalement avec le quotidien et de se recentrer sur l’essentiel.

 

     2) Retraite sociale :

Cette formule de retraite correspondra à ceux qui désirent vivre une rencontre avec des personnes en difficultés (personnes âgées, personnes handicapées, malades, quart-monde, etc). La retraite sociale permet de se confronter concrètement à des réalités que l’on aborde généralement de façon très abstraite : la souffrance, l’exclusion, la pauvreté… Cette expérience concrète permet de découvrir la complexité des situations mais elle est aussi riche d’enseignements sur soi : la confrontation avec ce type de situations révèle parfois certains aspects inconnus de notre personnalité et peut ainsi permettre de prendre une décision plus mûre quant aux grandes orientations de notre vie.

 

     3) Retraite de réflexion en petit groupe :

Désir d’écoute, de partage et de dialogue avec d’autres jeunes sous la responsabilité d’un adulte animateur… La retraite de réflexion en petit groupe est l’occasion d’aborder certaines grandes questions touchant soit au sens de notre vie soit aux grands défis auxquels notre société est confrontée aujourd’hui (pauvreté, déséquilibre Nord/Sud, environnement, droits de l’homme…).

 

RETRAITES MONASTIQUES

Il s’agit de vivre trois jours au rythme des moines et des moniales. Cette retraite se vit seul(e) ou en petit groupe. Un moine ou une moniale se met à votre disposition et accompagne votre réflexion. Vous logerez sur place, à l’hôtellerie du monastère. Avant le séjour, vous enverrez une lettre de motivation à l’hôtelier de la communauté (le Frère ou la Sœur qui s’occupe de l’accueil). Cette lettre vous permettra de faire le point sur vos attentes et permettra à la personne qui vous prendra en charge de savoir qui vous êtes et ce que vous venez chercher.

 

Monastère Saint-André de Clerlande (Ottignies)                                                                                                                              5 garçons

 

Communauté de moines bénédictins très accueillante, installée au milieu d’un bois, au cœur du Brabant Wallon. Vous vous verrez confié un travail manuel et vous aurez l’occasion de participer aux prières de la communauté. Vous aurez aussi du temps pour réfléchir, seul et, si vous le souhaitez, avec un moine de la communauté.

 

Abbaye Notre-Dame de Scourmont (à Chimay)                                                                                                                                 4 garçons

 

Communauté de moines cisterciens bien connue de tous. Au programme : temps de réflexion, lectures, discussions avec un moine, participation aux prières de la communauté…

 

Abbaye Notre-Dame de Brialmont (à Tilff, près de Liège)                                                                                                                      5 filles

 

Communauté de moniales cisterciennes située dans un cadre magnifique. Au programme : temps de réflexion, lectures, discussions avec une moniale, participation aux prières de la communauté…

 

RETRAITES SOCIALES

Choisir une retraite sociale, c'est s'insérer dans une équipe professionnelle qui travaille au service d'une institution. L'élève qui est accueilli ne doit pas occasionner un surcroît de travail pour les personnes du service mais être au service de l'équipe. Il s'organisera pour les trajets aller-retour; il commencera et finira son service à l'heure indiquée par le responsable. Il logera à Purnode où il sera accueilli par une équipe d'élèves accompagnée de Mr Moons, ainsi que par quelques enseignants. La soirée avec les autres élèves en retraite sociale sera l’occasion d’une relecture de l’expérience vécue au cours de la journée.

Accompagnement de personnes malades :

CHR de Namur

3 élèves

 

Vous serez intégrés au service des brancardiers : il s’agira de prendre en charge les patients dans leurs déplacements à l’intérieur de l’hôpital pour se rendre au bloc opératoire, au service de radiologie, etc. Votre rôle consistera à veiller au confort des patients et, s’ils le souhaitent, à parler avec eux.

 

 

 

Clinique Ste Elisabeth (à Namur)

2 élèves

 

Vous serez intégrés au service des brancardiers (voir explications ci-dessus).

 

 

 

Clinique de Mont-Godinne (à Yvoir)

2 +1 élèves

 

Deux élèves seront intégrés au service des brancardiers (voir explications ci-dessus). Le troisième sera intégré au service d’orthopédie qui s’occupe notamment de victimes d’accidents de la route ou d’accidents domestiques. Attention : l’élève qui se rendra au service d’orthopédie commencera sa journée à 7h.

 

 

 

Accompagnement de personnes handicapées :

IMP « Enfant Jésus » (à Ciney)

5 élèves

 

L'institut médico-pédagogique de Ciney accueille 345 personnes handicapées mentales profondes. Leur rencontre est particulière et parfois impressionnante. Il n'en demeure pas moins qu'elles sont très accueillantes et ont beaucoup à communiquer. Les élèves qui choisiront ce projet seront accueillis par un accompagnateur qui permettra la rencontre progressive à travers diverses activités : exposé, expérimentation d'une situation de handicap, jeux avec les résidents, animations, évaluation... Chaque élève participant à ce projet enverra une lettre exposant ses principales motivations.

 

 

 

Centre de jour pour handicapés (à Jambes)

3 élèves

 

Ateliers d’apprentissage et de réadaptation pour personnes handicapées adultes. Vous partagerez le quotidien des personnes dans leurs activités artistiques, sportives et intellectuelles.

 

 

 

Reumonjoie (à Malonne)

3 élèves

 

Ecole pour jeunes garçons autistes ou caractériels.  Vous aiderez l’équipe d’enseignants en accompagnant les élèves dans leurs travaux en classe. Avec l’accord des professeurs, vous pourrez également mettre en place une activité que vous aurez imaginée.

 

 

 

Accompagnement de personnes âgées :

Roseraie (à Haltinne)

1 élève

 

Maison de repos qui accueille une soixantaine de personnes âgées en « bonne santé ». Avec le personnel, vous prendrez part au service des repas et, surtout, vous partagerez le quotidien des pensionnaires (discussions, jeux de cartes…).

 

 

 

Le Clair Séjour (à Namur)

2 élèves

 

Maison de repos et de soins. Vous serez intégrés à l’équipe d’animation. Dans ce cadre, vous prendrez en charge l’organisation de jeux, d’activités manuelles et de moments de discussion avec les personnes âgées.

 

 

 

Home Sacré-Cœur (à Ciney)

3 élèves

 

Maison de repos pour personnes âgées. Avec le personnel, vous prendrez part au service des repas et, surtout, vous partagerez le quotidien des pensionnaires (discussions, jeux de cartes…).

 

 

 

Accompagnement de personnes en difficultés :

Sauverdias (à Jambes)

3 élèves

 

Accueil de jour pour personnes en difficultés (sans-abri, personnes en difficulté financière, personnes souffrant de la solitude, etc). Vous vous insèrerez dans la vie de la maison en participant aux activités (cuisine, service à table, etc) et surtout en vous mettant à l’écoute des personnes accueillies.

 

 

 

Fondation Gendebien (à Bomel)

3 élèves

 

Maison d'accueil pour personnes sans abris. Vous participerez à des travaux de peinture et d'aménagement dans la maison et vous aurez l’occasion de rencontrer des professionnels de terrain pour échanger sur la problématique des sans-abri (fonctionnement des maisons d'accueil, personnes qui y sont hébergées…).

 

 

 

S’engager pour plus de justice dans le monde :

Magasin du Monde OXFAM (à Wavre)

3 élèves

 

OXFAM est une association internationale qui œuvre pour une plus grande justice dans les rapports commerciaux entre partenaires du Sud et du Nord de la planète. C’est l’idée du « commerce équitable » : mettre en place des relations économiques dans lesquelles l’intérêt de chacune des parties est respecté. Les Magasins du Monde mettent en vente les produits issus de ce commerce équitable. Au cours de vos trois jours, vous recevrez une formation d’un demi-jour, puis vous vous mettrez au service de l’association en travaillant à l’entrepôt et au magasin.

 

 

 

Avec un prêtre, à la rencontre de tous les milieux :

Yves Dresse, curé de Grez-Doiceau

3 garçons ou 3 filles

 

Yves Dresse est curé de la paroisse de Grez-Doiceau. Il a toujours été soucieux d'accueillir, de discuter et de partager des expériences avec des jeunes. Il vous propose de l'accompagner dans son travail quotidien, dans ses rencontres, et de prévoir des temps de discussion, avec lui à certains moments et entre vous à d'autres. Logement sur place.

 

 

 

Eric Mattheeuws, curé de Wavre                                                                                                                                            3 garçons ou 3 filles

 

Eric Mattheeuws est un jeune prêtre très actif dans le domaine de l’animation des jeunes. Son activité de curé de paroisse l’amène à entrer en contact avec de nombreuses personnes, bien au-delà du cercle des habitués de la messe du dimanche. Visite de malades, rencontre de personnes en difficultés, accompagnement de couples vers le mariage, préparation de baptême… : en passant trois jours avec ce prêtre, vous rencontrerez des personnes de tous milieux dans des moments forts de leur vie. En outre, vous pourrez discuter avec lui de la façon dont il se situe, en tant que croyant, face à tout cela. Logement sur place.

 

RETRAITES de RÉFLEXION en PETITS GROUPES

Projets proposés par des élèves

Projet personnes handicapées et nature (avec Mlle Daffe)

Plus de places disponibles

 

Cette retraite s’articule autour de deux objectifs. Premier objectif : vivre quelques jours avec trois ou quatre personnes handicapées mentales, dans l’esprit de l’ASBL Gratte. Non pas s’occuper d’eux ou leur organiser des activités mais vivre une véritable rencontre en partageant les mêmes activités, en mangeant ensemble, en discutant ensemble… en faisant le pari que, dans l’échange avec les personnes handicapées, nous avons autant à recevoir qu’à apporter.

Deuxième objectif : aller à la découverte de la nature. Pour ce faire, une rencontre sera organisée avec le P. Bernard Sorel, prêtre « poustiniak » (une sorte d’ermite) et Président de la commission pour la sauvegarde de la création (Belgique). Il organisera également une ballade dans la nature pour le groupe.

 

 

 

Projet Ecologie (avec Mr Gemine, Mme Denil et Mlle Zeevaert)

Plus de places disponibles

 

L’objectif de cette retraite est d’analyser les effets de notre comportement quotidien sur notre empreinte écologique. Différentes activités seront proposées dans ce cadre : jeux, visite d’une usine, ballade, rencontre avec un acteur du secteur, etc. Une attention particulière sera également accordée au choix des produits consommés lors de la retraite (produits locaux, agriculture biologique…).

Les élèves participant à ce projet prendront une part active dans la préparation des activités et ces trois jours de réflexion et d’activités déboucheront sur la mise en place, au Collège, d’une action concrète allant dans le sens du développement durable.

 

 

 

Projets en lien avec des organismes extérieurs (ASBL, communautés…)

Taizé

8 élèves

 

« Taizé, c’est le nom d’un petit village de Bourgogne, en France. A priori, un village comme les autres. Et pourtant ! Chaque année, plusieurs milliers de jeunes y passent pendant quelques jours. Pourquoi ?

Pour échanger avec d’autres jeunes d’abord. A Taizé, on rencontre des jeunes venus des quatre coins d’Europe, des chrétiens (catholiques, protestants et orthodoxes) mais aussi beaucoup de jeunes qui s’interrogent sur leurs convictions, et même des athées. Les discussions qui sont organisées sont des temps d’échange très riches.

Les jeunes viennent aussi pour prier. Mais pas n’importe comment. Les prières de Taizé sont de véritables temps d’intériorisation : quelques chants méditatifs, l’un ou l’autre texte de réflexion, un temps de silence… Aussi étonnant que cela puisse paraître, c’est de ces temps de prière que les jeunes (croyants ou pas) gardent souvent le souvenir le plus fort.

Enfin, Taizé est aussi le lieu d’une recherche des « signes d’espérance ». On sait trop ce qui ne va pas dans le monde. Mais qu’est-ce qui, dans les situations que nous vivons, chez les gens que nous rencontrons quotidiennement, nous permet d’espérer ? Réfléchir à cela ensemble est le point de départ d’un engagement personnel en faveur d’un monde plus juste et plus solidaire.

Attention : comme Taizé est à 600 km de Namur, il est nécessaire d’étaler la retraite sur 5 jours. Le départ aura lieu le mercredi matin, comme pour les autres retraites, mais le retour aura lieu le dimanche soir, et non le vendredi.

 

 

 

Oxfam (avec Mme Frère)

± 10 élèves

 

Oxfam est une association internationale qui œuvre pour une plus grande justice dans les rapports commerciaux entre partenaires du Sud et du Nord de la planète. C’est l’idée du « commerce équitable » : mettre en place des relations économiques dans lesquelles l’intérêt de chacune des parties est respecté.

Le projet de la retraite s’inscrit dans la même optique. Au travers d’activités diverses (exposition, débats, DVD, jeux…), il s’agira de comprendre les mécanismes qui engendrent l’appauvrissement des producteurs du Sud et d’identifier des solutions pour rééquilibrer les rapports entre ces producteurs et les grandes multinationales qui profitent de la situation.

Les élèves participant à ce projet prendront une part active dans la préparation des activités. Ces trois jours de réflexion et d’activités déboucheront sur la mise en place d’une action concrète à l’école, collaboration avec l’équipe du JM (Jeune Magasin OXFAM) du Collège.

 

 

 

Projet « Annoncer la couleur »

± 10 élèves

 

Cette retraite s’inscrit dans le cadre d’un large programme de sensibilisation à la problématique de la coopération au développement. Au-delà des clichés et des bons sentiments, il s’agira de s’interroger sur la réalité des rapports entre les pays du Nord et ceux du Sud ainsi que sur des expériences concrètes de coopération, par exemple entre la Belgique et les pays du Sud. Pour mener à bien cette réflexion, différentes activités seront proposées : jeux de mises en situation, visionnage de documentaires, débats, jeux de rôle, rencontre avec un expert… Les élèves participant à ce projet prendront une part active dans la préparation des activités.

 

 

 

Jennevaux-Rencontre (avec Mlle Samson)

8 élèves

 

En journée, vous aurez l’occasion de partager le quotidien de personnes handicapées mentales adultes dans le cadre de l’association Jennevaux-Rencontre (à Lesve), dont le projet est de permettre aux personnes handicapées de s’insérer par le travail. Vous participerez aux ateliers qui leurs sont proposés : ateliers de cuisine, d’entretien, de jardinage, etc (un élève par atelier). En fin de journée, vous vous retrouverez dans un gîte, avec Mme Samson. Ce sera l’occasion de relire ce qui aura été vécu pendant la journée et, à partir de là, de réfléchir aux grandes questions de l’existence.

 

 

 

Quartier-Gallet (avec Mr Sohet)

± 10 élèves

 

Quartier-Gallet, c’est une ferme retapée par des jeunes, perdue au milieu des bois, à quelques kilomètres de Beauraing. Sur place, un prêtre jésuite et deux autres personnes accueillent des petits groupes de jeunes pendant toute l’année. On n’y fait pas de grands discours. Le but est de vivre quelque chose de fort, tant au niveau des relations qu’au niveau personnel.

Concrètement, ce sont les jeunes qui assurent le fonctionnement de la maison. La matinée est consacrée à cela. Comme on se chauffe et on cuisine au bois, certains s’occupent de couper et de ramener le bois pour que ceux qui préparent le repas puissent cuisiner. Pendant ce temps, certains entretiennent le potager, d’autres font des travaux de rénovation, etc.

A midi, on prend le temps d’être ensemble. C’est parfois l’occasion d’échanger nos expériences, de discuter d’une question que le groupe souhaite aborder. L’après-midi : grande ballade dans les bois, tous ensemble. Ensuite, juste avant le repas du soir, on se réunit pour une eucharistie, à la chapelle. La célébration se veut ouverte à tous, quel que soit son rapport à la religion. On lit l’Evangile et chacun peut, s’il le souhaite, dire ce qu’il en pense. C’est souvent l’occasion de discussions animées !

Le soir, après le repas, on se retrouve généralement au coin du feu pour discuter, en partant toujours des questions que le groupe souhaite aborder.

La journée est ponctuée par trois « offices » : un en début de journée, un à midi et un le soir, avant d’aller dormir. Pas de panique : il ne s’agit pas de messes supplémentaires ! On se rend à la chapelle quelques minutes pour y écouter l’un ou l’autre chant méditatif et pour y lire un texte de réflexion, le but étant simplement de prendre un peu le temps de se retrouver soi-même.

 

 

 

Autres projets

Projet de réflexion autour de témoignages (avec Mr Charlier)

± 10 élèves

 

A l'approche du terme de vos 6 années au collège, des questions essentielles se posent à vous : Qu'est ce que je veux faire de ma vie ? Quelles seront les valeurs qui me permettront d'avancer et d'être heureux ? En guise de retraite, je ne souhaite pas me focaliser directement sur des choix d'études mais prendre le temps de réfléchir, discuter et partager ensemble.

Où ? Dans un gîte spécialement conçu pour accueillir des groupes qui se situe dans la commune de Stavelot.

Comment ? En rencontrant divers témoins qui exposeront leurs parcours personnels, parfois rectilignes, souvent sinueux, quelquefois tragiques depuis leur classe de rhétos jusqu'à aujourd'hui. Ils vous montreront comment ils ont construit leur vie à travers leurs réussites et leurs échecs, dans des domaines variés : vie artistique, engagement politique, préoccupation sociale, vie familiale, vie spirituelle. Ces personnes ont des choses à dire, à transmettre et leur diversité  nous aidera à nous situer.

 

 

 

Projet de réflexion à « La Diglette » (avec le Père Gilson)

± 10 élèves

 

Vivre ensemble et profiter de la forêt. Donner quelques heures de « chantier » pour la maison. Faire le point au sortir de rhéto : qui suis-je ? qu'est-ce qui me motive ? qu'est-ce que j'espère ? Partage et (petite expérience de) prière... Accepter vraiment d'être remis en question par les autres : comment ils me « perçoivent » qu'est-ce qui « les touche » en moi ?

Conditions pour s’engager dans un tel projet : beaucoup de bonne volonté, pas d'exclusive sur quelqu'un du groupe..., accepter d'être en recherche... même de foi !

 

 

 

Projet de réflexion et d’accueil (avec Mr Moons)

± 10 élèves

 

Monsieur Moons accueille en journée et en soirée, dans un schéma de retraite « classique » des élèves ayant choisi sa proposition. Cette dernière offre à ceux et celles qui le désirent l’opportunité de débattre de sujets ciblés. Ceux-ci sont généralement tournés vers les lendemains immédiats et de quoi ils peuvent être faits. Les sujets sont du ressort des élèves. A eux, incombe l’obligation de les proposer et d’en sélectionner un nombre limité. A charge pour l’animateur de les accepter et de les préparer afin de les animer au mieux en favorisant l’interactivité.

Mais ce groupe de retraite se doit d’accepter de jouer sur la notion d’accueil envers les élèves des retraites sociales. L’accueil ici n’est pas seulement synonyme de convivialité (pas de vaisselles, de « corvées » ménagères pour les élèves en retraites sociales…) mais d’empathie pour ceux qui ont vécu des événements interpellants au cours de la journée dans leur démarche sociale. Cette empathie sera exploitée au mieux par l’animateur, en soirée, à l’occasion de témoignages précis et à nouveau en privilégiant au maximum l’interactivité.

 

 

 

Projet de réflexion à La Pairelle (avec Mr de Brabant)

± 10 élèves

 

L’objectif de cette retraite est de se retrouver pour vivre ensemble un moment d’échange et d’amitié dans un dialogue basé sur la confiance et le respect.

A quelques mois d’un carrefour important de votre vie, il est fondamental de « se poser », de réfléchir sur le sens à donner à sa vie, en regardant constructivement dans le rétroviseur de son parcours ici-bas et en se recentrant sur les valeurs essentielles.

 

 

 

Projet de réflexion autour de l’altermondialisme (avec Mme Cambier)                                                                                   ± 10 élèves

 

Rencontre et réflexions autour du mouvement altermondialiste, et en particulier autour du  mouvement de la « simplicité volontaire ». « Vivre simplement pour que tous puissent simplement vivre », « Plus de liens et moins de biens »… Les personnes qui avancent ce type de slogans sont-ils de doux rêveurs ? A quoi ressemblerait une société fondée sur ce principe de la « simplicité volontaire » ?

Ces trois jours de réflexion et d’activités déboucheront sur la mise en place d’une action concrète au Collège.


_________________________________________________________________________________

Mise à jour : 29/11/2008

sur ce site

© Copyright 2008 / droit d'image                                                                                                                      webmaster webmaster.cndp@gmail.com