PROJET MAROC 2008

 

Qui sommes-nous ?

 

Amaury, Arnold, Bénédicte, Caroline, Clémentine, Géraldine, Julien et Valérie, élèves de cinquième au Collège Notre-Dame de la Paix à Erpent  , encadrés par  l’association Asmae et par Mmes G. Dozot, N. El Khadiri, C. Hermal, et M.J. Harmel, nos professeurs ainsi que de Mme A.Cimino de l’Institut Saint-Joseph à Jambes.

 

Le projet :

 

   Nous nous sommes engagés, dans le cadre d’un projet d’échanges internationaux, à partir au Maroc pendant nos vacances de Pâques,  afin de rencontrer un groupe de jeunes Marocains de notre âge et entreprendre un chantier. Là-bas, à Khemisset, près de Rabbat, nous effectuerons avec eux des travaux pour transformer ou valoriser leurs bâtiments scolaires.

 

   Notre objectif essentiel est de créer des liens d’estime et d’amitié, de découvrir leur culture,  de leur faire découvrir la nôtre et de briser les préjugés qui restent ancrés de part et d’autre.

 

   Forts d’une formation préalable sérieuse, et riches de l’expérience que nous allons vivre au Maroc, nous reviendrons témoigner auprès de nos condisciples de ces rencontres mobilisatrices d’ouverture vers un monde meilleur où il fera bon vivre, unis dans nos différences.

  

Merci à tous d’encourager cette équipe de huit élèves motivée, dynamique et généreuse !  

 

Pour la deuxième année consécutive, un groupe d’élèves de cinquième année secondaire du Collège, accompagné de trois professeurs, va se rendre au Maroc dans le cadre d’un projet de coopération au développement.

 

Cette année, nos huit élèves s’envoleront lors des vacances de Pâques pour la ville de Khémisset, près de la capitale Rabat, pour un séjour d’une dizaine de jours durant lesquelles ils participeront au réaménagement d’un jardin biologique d’un lycée local. Ce chantier, mené dans le cadre des activités de l’asbl « Asmae » dont nos élèves seront les dignes représentants, par delà son utilité concrète, se veut avant tout l’occasion pour ces jeunes de vivre une expérience d’engagement au sein d’une action collective de solidarité et de développement.

 

En vue d’assurer au projet une pleine réussite, l’asbl « Asmae » propose à ces futurs acteurs de terrain plusieurs formations. Durant tout un week-end du mois de janvier ou lors de journées, ces jeunes sont amenés à prendre conscience de la complexité des liens qui se nouent entre nos pays et ceux en voie de développement, des mécanismes d’interdépendance mais aussi malheureusement d’exploitation qui mettent encore en péril les conditions d’un véritable dialogue.

 

Il s’agit donc, à travers des rencontres, des témoignages ou des activités, de s’interroger sur les éventuels préjugés, sur les valeurs différentes ou partagées, sur les contextes socio-culturels variés et propres qui restent à découvrir. Autant de moments donc, propices à amener ces jeunes enthousiastes à s’interroger sur le monde dans lequel ils vivent, à susciter en eux la curiosité d’aller découvrir d’autres contrées dans lesquels ils seront les étrangers, et enfin leur donner la possibilité d’agir concrètement et efficacement sur place pour donner et recevoir.

 

 

Pour Clémentine, Valérie, Géraldine, Caroline, Bénédicte, Julien, Amaury, Arnold, Carine, Annie, Geneviève et Jacques,

 

Melle Nihale El Kadiri

 

 

 

_________________________________________________________________________________

Mise à jour : 03/03/2008

© Copyright 2007 / droit d'image                                                                                                                     webmaster  webmaster.cndp@gmail.com