Mot du Président du Pouvoir organisateur au personnel du Collège Notre-Dame de la Paix

 

 

Si je vous dis « élite sportive », vous acquiescerez probablement, jugeant qu’il est opportun de consacrer un maximum de moyens aux sportifs les plus doués…Par contre, si je vous parle « d’école élitiste », vous aurez certainement un moment de retenue et de gêne… C’est que dans le contexte scolaire, le terme d’élitisme est devenu politiquement incorrect, au nom de la promotion de la mixité sociale. Pourquoi cette image négative recouvre-t-elle les écoles jésuites et la nôtre en particulier ? Serions-nous donc incorrects ? Manquerions-nous à notre mission civique ? Qu’est-ce qui alimente cette représentation ?

Le poids négatif de ces représentations et l’impression de manque d’objectivité de leur fondement  ont amené l’AG à initier depuis septembre une réflexion sur l’élitisme. En effet, notre idéal éducatif « d’aider les jeunes à devenir pleinement libres, capables de se situer en adultes, face aux autres, face à Dieu et face à eux-mêmes et d’apprendre où est la justice et à la pratiquer pour que le monde devienne solidaire » nous presse de vérifier la réalité  qui porte ces images et le cas échéant, de mettre tout en œuvre pour changer nos pratiques.

Nous sommes dans l’action éducative, aussi  l’AG n’a-t-elle pas souhaité  ouvrir un débat théorique sur la notion d’élitisme ou la pertinence du concept de mixité sociale. Beaucoup a déjà été dit et écrit sur ces sujets. La démarche de l’AG a plutôt été d’amener chaque partenaire de la communauté scolaire à s’interroger sur sa perception du problème  et à formuler diverses pistes concrètes de changement. Pour baliser cette analyse, appel a été fait  à des chercheurs du Centre Interfaces qui ont eu l’occasion d’écrire sur ce thème.  Après l’AG du 24 septembre, chaque groupe ou presque (il faudrait aussi associer les élèves, dont le regard peut apporter bien des nuances),  Association des Parents, enseignants du primaire, Cep et Conseil de direction, a pris le temps d’échanger sur les perceptions de l’élitisme au collège et sur des pistes pour plus de justice sociale ! Une première synthèse a été réalisée lors de la réunion du 1er décembre.

Le souhait de l’AG est que s’instaure réellement une dynamique de réflexion collective qui relise toutes les facettes de l’école depuis l’organisation, en passant par l’évaluation, les pratiques en classe, le coût des études, le passage entre primaire et secondaire….afin d’y découvrir quelles sont les démarches, souvent inconscientes, d’exclusion ou de rejet. L’Ag est bien consciente que ceux qui  donnent vie au collège sont les personnes du terrain, en contact avec les élèves, càd vous tous. Il ne s’agit donc pas pour elle de décider en cercle fermé d’objectifs certes louables, mais abstraits. Son souhait est bien que chacun en arrive à s’interroger et à entrer dans une dynamique de propositions.

Déjà quelques  lignes de force ont émergé des échanges du 1er décembre, qui demandent à être confirmées et concrétisées :

            - travailler l’organisationnel, les structures (par exemple l’hétérogénéité des classes…),

            -réfléchir e aux activités parascolaires, dont les voyages,

            - examiner les frais scolaires,

-réfléchir à la dynamique des relations personnelles, de la communication à tous les niveaux  (professeurs, élèves, collègues, directions, parents…).

Aujourd’hui, l’AG demande donc à chaque groupe de continuer sa réflexion pour proposer 3 ou 4 priorités sur lesquelles elle devrait se prononcer, fixer un cadre de progression et déterminer des moyens.

Cette dynamique ne réussira que si chacun à son niveau s’implique concrètement, d’abord par la relecture de ses pratiques,  de celles de l‘institution puis par l’apport de propositions constructives. Pareille démarche ne devrait pas manquer par ailleurs, de renforcer le climat positif déjà présent  au collège, de soutenir la qualité du travail éducatif et de concourir au bien-être de chacun. C’est à ce travail, quelquefois peu visible que je vous invite pour cette année.  

En terminant, je forme aussi les vœux que vous puissiez trouver douceur, sérénité et bonheur dans votre vie familiale !

 

Philippe Laoureux

Inspecteur principal Coordonnateur 

 

_________________________________________________________________________________

Mise à jour : 27/01/2016

sur ce site

© Copyright 2008 / droit d'image                                                                                                                      webmaster webmaster.cndp@gmail.com