PROJET MAROC

 

Du 11 au 21 avril derniers, nous nous sommes rendus à Khemissett, dans le cadre du projet Maroc. Durant l’année nous avions suivi une formation axée sur les relations nord-sud, l’immigration et les stéréotypes d’une manière générale.

 

Riches de ces réflexions et prêts pour la découverte de l’inconnu, nous pouvions nous envoler pour le Maroc. A nous l’aventure…

 

Arrivés en début d’après-midi à l’aéroport de Casablanca. Là, nous faisons la connaissance des animateurs du chantier, Khalil et Simou. Sur le parking nous attend une camionnette destinée à nous amener à Khemissett, ville située à 300 km de là. Nos premiers regards se posent sur le Maroc à travers les vitres de cette camionnette. Des palmiers, des bergers menant un troupeau le long de l’autoroute, des vendeurs d’oranges,…

 

Il est 23h lorsque nous arrivons enfin au Lycée Al-Fath où nous résiderons l’entièreté du séjour. Le groupe marocain nous accueille à bras ouverts comme si l’expérience allait inévitablement bien se passer.  Découverte du lycée, des dortoirs, du réfectoire, de la douche, des toilettes à pédales,… Non, ça, ça sera pour plus tard, la priorité est de partager un repas et de dormir.

 

La journée qui suit est axée sur la découverte du chantier et la rencontre des deux groupes. Le chantier se trouve au Lycée. Il s’agit de rénover et aménager un mur de séparation entre une zone de sports et la cours de récréation. Houer, pelleter, creuser, poncer, planter, peindre, autant de verbes pour exprimer la sueur transpirée sous le soleil de matinées. Les après-midi sont consacrés à des activités diverses : découverte du centre de Khémissett, de la ville de Fès et Meknès, du souk, du Hammam, etc.

 

On se souviendra des pauses durant les heures de chantier, la derbouka, les chansons traditionnelles, les danses. Si la première journée a été timide, les jours qui ont suivi ont vu naître chez les élèves un véritable enthousiasme. On se souviendra de nos voyages en camionnettes rythmés aux sons de la musique marocaine. On se souviendra de nos transports en calèche menant toujours à la fête. On se souviendra du souk, de son poulet vivant, de ses viandes pendantes, de ses couleurs et odeurs épicées et de ses friandises sucrées.

 

On se souviendra surtout des complicités et du plaisir simple que nous avons eu à partager dix jours dans un décor dépaysant au contact de nos frères marocains.

 

A l’année prochaine.

B. Lambert.

 

 

Groupe

 

Margaux Degimbe

Laure-Anne Guillaume

Inès Carlier

Charlotte Lantonnois

Laure Morimont

Laura Kalbert

Clarisse Bulpa

Aurélie Colle

Antigona Sopa

Carine Hermal

Benjamin Lambert

 

_________________________________________________________________________________

Mise à jour : 22/06/2011

sur ce site

© Copyright 2011 / droit d'image                                                                                                                      webmaster webmaster.cndp@gmail.com