PROJET MAROC 2010

 

Le projet Maroc reprend le large. Cette année, le groupe qui se compose d’élèves et de professeurs du Collège et de l’Institut Saint-Joseph (Jambes) se fait connaître sous le nom de « coulhorizons-nous », une invitation au voyage et à l’ouverture.

 

Comme il est important pour chaque futur voyageur de trouver sa place au sein de ce nouveau groupe, de connaître sa culture, d’identifier sa manière de lire le monde, et de comprendre les origines de la dette du Tiers monde, tous les participants sont invités à suivre une formation d’éducation au développement et aux rapports nord-sud.

Cette formation est encadrée d’une part par ASMAE, une asbl Belge, reconnue par la DGCD (Direction Générale de la Coopération au Développement), et qui depuis 1981 soutient et réalise des actions d'éducation au développement au nord comme au sud et d’autre part par Annoncer la Couleur, une initiative de la Coopération Fédérale au Développement, coordonnée par la CTB (Coopération Technique Belge).

        

La formation, organisée sous forme de rencontres, de week-end ou de représentations théâtrales, vise à la compréhension, à l’analyse et à la critique des mécanismes qui régissent notre société dans ses relations économiques, culturelles, politiques et sociales. Ces activités mettent en avant les problématiques et ouvrent au dialogue, à la prise de décision et à la possibilité d’un « vivre autrement », et ceci grâce à des jeux de rôles, des témoignages et des mises en situation.

 

Le projet Maroc est une aventure d’engagement où chaque élève et chaque professeur s’investit, devient actif dans ses choix de vie, apprend à s’adapter et se questionne sous de nouveaux points de vue.

 

Ces 14 et 15 novembre, le groupe a participé à son premier week-end de formation. Les élèves ont voyagé d’un point à l’autre du globe en incarnant de grandes multinationales occidentales et de petits agriculteurs fauchés du sud.

Les discussions avec l’animateur ASMAE et les informations reçues nous ont permis de prendre conscience du réseau complexe qui lie chaque acteur du quotidien, lointain ou non ; grandes chaînes commerciales, publicité, les agriculteurs, l’eau,…

D’autres jeux de rôles ont permis le développement d’outils permettant de dépasser les obstacles liés à la rencontre interculturelle.

 

Les élèves et professeurs seront actifs pendant toute l’année afin de se faire connaître et c’est avec enthousiasme qu’ils témoigneront de leur expérience en vous invitant à reprendre le  large vers d’autres horizons.

D’ici là, ils vous invitent à les soutenir dans leurs actions : souper Maroc (05/02/2010), la vente de gaufres, de sapins, etc.

 

El Kadiri Nihale, professeur de l’équipe encadrante.

 

 

 

 

 

 

_________________________________________________________________________________

Mise à jour : 04/12/2009

sur ce site

© Copyright 2009 / droit d'image                                                                                                                      webmaster webmaster.cndp@gmail.com