XVIe TOURNOI D’ÉLOQUENCE

 

Rédactionnel Tournoi d’Eloquence – XVIème édition

(18 et 25 janvier 2008 au Collège Notre-Dame de la Paix à Erpent)

 

Ce vendredi  25 janvier 2008 a eu lieu la finale du XVIème tournoi d’éloquence au Collège Notre-Dame de la Paix à Erpent. Dix-sept rhétoriciens s'étaient présentés aux éliminatoires du 18 janvier 2008  pour exposer un sujet de leur choix. Sept d'entre eux, quatre filles et trois garçons, ont été retenus pour la finale. Tous ces dix-sept compétiteurs n’ont certes pas démérité. Solidaires et soudés par l’adversité de la joute, ils ont tout donné.

Sous la Présidence de Monsieur René NOEL, Professeur émérite aux Facultés Notre-Dame de la Paix et à l’UCL, la sélection des candidats a été opérée par un jury composé principalement de collaborateurs extérieurs à l’école. De généreux donateurs soutiennent fidèlement le tournoi depuis sa création. L’Association des Parents du Collège mobilise tout son dynamisme à l’organisation des deux soirées et s’assure de l’intervention financière de partenaires tiers. L’Association des Anciens, l’Amicale des professeurs et le Collège récompensent également. Autant dire que le tournoi veille année après année à encourager chaque prestation de façon la plus juste.

Dans son discours d’ouverture de l’épreuve finale, le directeur du Collège, Mr Stéphan de BRABANT a parlé de tous ces jeunes en termes élogieux, soulignant des qualités telles que le dépassement de soi, l’investissement personnel,  la liberté d’entreprendre : «qualités que l’on dit peu répandues chez les jeunes de nos jours».

Les épreuves du tournoi ont été présentées très sympathiquement par Mademoiselle Olivia BRUNIN  et Mademoiselle Charlotte JONARD; élèves de rhétorique. Elles ont à chaque fois pu cerner avec humour et perspicacité la personnalité de chacun de leur condisciple.

Dans la salle, le suspense est palpable. On peut légitimement se demander ce qui pousse ces jeunes à se mettre « en danger » de si téméraire manière. La tribune leur est proposée et ils la choisissent librement. L’éloquence leur est imposée sans qu’à cette épreuve suprême, ils soient réellement aguerris. A cet âge, l’est-on ? Au nôtre, le sommes-nous ? Pour les parents que nous sommes, l’émotion est « énOrme », comme dirait un célèbre acteur français des planches parisiennes. Pourtant de théâtre ou de cinéma, il n’en est ici absolument pas question. L’éloquence ne joue pas de ce registre.

A l’âge de toutes les révoltes, sûreté de soi et ouverture aux autres ne font pas souvent bon ménage. Pourtant, ils osent envers et contre tout. Ils réussissent ou échouent, peu importe. Ils s’exposent. Ils communiquent leur part de vérité. Seuls contre tous, ils se dévoilent. Ils se camouflent parfois savamment, de temps en temps sans malice. Leur sincérité est touchante, fraîche et naïve pour certains, lourde, assommante et pompeuse pour d’autres. C’est dans ce vivier hétéroclite que résonnent toutes ces voix. Leurs personnalités en devenir s’esquissent à l’horizon de multiples espoirs. La dérision est rare mais cette année plus que les précédentes, ces jeunes se sont positionnés sans vendre leur âme.

Ils ont exprimé leurs convictions personnelles sans contrefaçon. Ils se sont pliés aux règles du jeu du « grand oral » et ont pour la plupart compris que la justice rendue au discours passe inéluctablement par une honnêteté sans faille vis-à-vis de soi-même. L’épreuve les a grandis même s’ils ne le savent pas encore.

A l'issue des prestations et après une longue délibération, le jury a rendu son verdict.

Sur la troisième marche du podium, Mademoiselle Céline SAMBON. Eprise du Japon et de la sagesse extrême-orientale, naturelle et simple, littéraire en âme et en parole, elle semble être tombée amoureuse des mots. Gourmande, elle aime les croquer, les entourer de rimes et de rythmes, se les dire et nous les redire.

Sur la deuxième marche, Monsieur Hadrien Fourneau. Ses interventions passionnées, déterminées, structurées et particulièrement humaines ne laissent personne indifférent. Hadrien a le sens de l’autre. Il a, sans aucun doute, le « social » et « l’humanitaire » dans la peau. Un visage parfois tourmenté par le poids des maux du monde, Hadrien a assuré. Par une éloquence sans faille, une force de persuasion hors du commun, ce chevalier des temps modernes défend les nobles causes, en quête de la vérité, en recherche intime de sa vérité. Il a reçu vendredi soir en plus du second prix, le prix de l'Association des Anciens qui a voulu, par la voix de Madame Ingrid VERHOEVEN sa représentante, spécialement saluer l’humanisme et l’engagement de l’éloquent finaliste.

A la première place, le bonhomme de cette soirée ne croit plus au Père Noël. Et cela en dit long sur son style. Il nous a expliqué ses vérités, n’a pas choisi « qu’un nénuphar pour évoluer dans la mare ». Sa prestation a été unanimement appréciée à en juger l’applaudimètre. Nos deux charmantes présentatrices l’ont décrit créatif, difficile à cerner, vif d’esprit, réfléchi et intelligent, excusez du peu. Vincent HERREGAT s'octroie, mine de rien, avec sensibilité et subtilité, humour et artifice, le prix du jury, celui du public et celui de l'Amicale des professeurs.

Il nous reste à remercier les quatre autre finalistes pour leur sens de l’engagement dans l’épreuve : Donatienne DEMULIER, Jean-Benoît GERARD, Isabelle HENIN et Caroline TILLIEUX. Le Tournoi d’éloquence est l’occasion d’offrir la parole aux élèves qui se présentent mais aussi au travers d’un exercice difficile, c’est celle d’écouter ce que des élèves en dernière année du secondaire ont à dire. Comme nous le suggère la citation de Paul RICOEUR, c’est par conséquent donner toute l’importance qu’elle mérite à la vérité qui sort de la bouche de l’autre et de celle de nos enfants, ces adultes de demain.

Rendez-vous l’année prochaine à tout futur élève de rhétorique intéressé par l’expérience. Le site du collège : www.cndp-erpent.be donnera toutes les informations en ce qui concerne les modalités de participation. A bon entendeur, à l’année prochaine.

Isabelle RONVEAUX
Secrétaire de Direction

.

Répertoire du tournoi

Les participants :

Aux éliminatoires par ordre alphabétique :

Aux éliminatoires et à la finale par ordre de passage :

Anaïs FLORIZOONE, Marie des Neiges KISOKA, Thierry LE, Quentin LOSDIJCK, Louis MAGEIN, Maxime MATTON, Alexis OPDENACKER, Eric SANGWA, Geoffrey SCHEPMANS et Hadrien VAN ESPEN

Céline SAMBON, Caroline TILLIEUX, Isabelle HENIN, Hadrien FOURNEAU, Vincent HERREGAT, Jean-Benoît GERARD et Donatienne DEMULIER

Les membres du jury :

Les éliminatoires :

La finale :

Monsieur René Noël – Président
Professeur émérite aux FUNDP de Namur et à l’UCL

Monsieur Guy CARPIAUX – conseiller provincial et communal, Madame Véronique GINION - Romaniste et libraire, Madame Isabelle HUMBLET – Logopède et représentante de l’Association de parents, et Madame Ingrid VERHOEVEN – Juriste – représentante de l’Associations des Anciens

 

 

Mademoiselle Marie-Ange BEAUFAYS – sous-directrice, Mademoiselle Marie-Charlotte GETS – professeur du Collège et représentante de l’Amicale des professeurs, Madame Isabelle RONVEAUX – Secrétaire de Direction, Monsieur Baudouin THIRY – Ancien du Collège et Professeur au Collège.

Monsieur René Noël – Président
Professeur émérite aux FUNDP de Namur et à l’UCL

Monsieur Guy CARPIAUX – conseiller provincial et communal, Monsieur François CRISPEELS – Directeur du département IESN à la Haute Ecole de Namur, Madame Florence RIGOT- Romaniste et libraire, Madame Isabelle HUMBLET – Logopède et représentante de l’Association de parents, Monsieur Pierre MARLET – ancien du Collège et journaliste à la RTBF, Madame Yvette Vanden BEMDEN – Doyenne des Facultés Philosophie et Lettres aux Facultés Notre-Dame de la Paix et Madame Ingrid VERHOEVEN – Juriste – représentante de l’Associations des Anciens

Monsieur Stéphan de BRABANT – Directeur du Collège, Mademoiselle Marie-Charlotte GETS – professeur du Collège et représentante de l’Amicale des professeurs, Madame Isabelle RONVEAUX – Secrétaire de Direction, Monsieur Baudouin THIRY – Ancien du Collège et Professeur au Collège.

Nous tenons particulièrement à remercier nos partenaires fidèles et ponctuels qui permettent depuis 16 années à nos élèves de continuer à nous offrir un moment culturel de qualité.

Les Facultés universitaires Notre-Dame de la Paix de Namur, La FORTIS banque, La Haute Ecole de Namur- département IESN, la Province de Namur, la Librairie PAPYRUS, la Librairie Point-Virgule, l’ACINAPOLIS, l’Association des Parents, l’Association des Anciens, l’Amicale des professeurs du Collège.

 

.

 

 

Liste des candidats aux Eliminatoires vendredi 18 janvier 2008 :

 

DEMULIER

Donatienne

Des volutes et des raisons.

FLORIZOONE

Anaïs

Les maux des mots.

FOURNEAU

Hadrien

Une autre vérité qui dérange.

GERARD

Jean-Benoît

Les grimaces d'un vieux singe.

HENIN

Isabelle

Tu es fou, petit !

HERREGAT

Vincent

Dépêchons-nous !

KISOKA

Marie des Neiges

Le chaînon manquant.

Thierry

Les lois universelles.

LOSDYCK

Quentin

Une question de boutonnage.

MAGEIN

Louis

Pour les perdants.

MATTON

Maxime

Et maintenant une courte page de pub.

OPDENACKER

Alexis

L'Europe, et c'est tout s'il vous plaît !

SAMBON

Céline

Recrutement au sommet du Mont Fudji.

SANGWA

Eric

Le prix d'une vie.

SCHEPMANS

Geoffrey

Comment être éloquent ?

TILLIEUX

Caroline

Au détour d'un chemin.

VAN ESPEN

Hadrien

"Qui contrôle les médias, contrôle les esprits."

VENEZ NOMBREUX LES ECOUTER ET LES SUPPORTER !

Quelques critères suggérés pour évaluer l'éloquence :

Il nous paraît intéressant que, dans l'évaluation de la prestation des candidats, le jury tienne compte :
a) pour les exposés :
– de la facture de l'exposé (clarté, cohérence, mais peut-être surtout efficacité oratoire inscrite dans la composition du texte...);
– de la présentation de l'exposé (correction du langage, qualité de la diction, mais peut-être surtout efficacité dans la communication, dans le contact avec l'auditoire...);
b) pour la réponse improvisée :
– de la pertinence du contenu par rapport à la question posée et de la cohérence interne du propos, même bref;
– de la facilité d'élocution.

Il nous semble préférable de n'être pas plus précis quant au poids de l'improvisation par rapport à l'exposé, ni quant au poids respectif des critères utilisés.

À moins que le jury ne choisisse de s'accorder sur ces points, chaque membre du jury en décidera pour soi. De la diversité des appréciations devrait naître une sorte de "moyenne objective" autorisant un juste classement des candidats.
 

 

 

_________________________________________________________________________________

Mise à jour : 06/03/2008

© Copyright 2008 / droit d'image                                                                                                                     webmaster  webmaster.cndp@gmail.com