La drogue, un sujet parfois tabou…

 

En ce début novembre, une éducatrice du centre Trempoline de Châtelet est venue dans chaque classe de 3ème humanité pour nous expliquer un peu son parcours d’ex-toxicomane.

Cette dame témoigne. A partir de ses 16 ans, elle s’est droguée à l’héroïne ainsi qu’à d’autres drogues, et cela pendant 13 ans. Elle est tombée là-dedans car elle se sentait moins aimée et moins belle que sa sœur. De plus, son petit cousin est un chanteur belge connu et certaines de ses amies se servaient d’elle pour le voir ou avoir un autographe. Elle ne se sentait pas aimée pour ce qu’elle était mais pour ce qu’elle avait. Elle a intégré un groupe d’amis appelé « les crados », puis, elle a fait comme ses amis.                                          

Elle travaille au Trempoline, qui est un centre de post cure ; cette asbl travaille sur la psychologie des patients ainsi qu’à leur réinsertion. Ils doivent réapprendre à vivre, par exemple : apprendre à dire bonjour, merci… à se laver, à marcher droit. Un toxicomane est comme un pré-ado. La drogue puise dans tout ce qu’il est, elle enlève la volonté, elle change la personnalité mais aussi le physique. Pour soigner un toxicomane physiquement, il faut entre 5 et 15 jours. Par contre du côté psychologique, il faut minimum 18 mois et cela peut aussi durer toute la vie.  Les personnes alcooliques et toxicomanes sont toutes les deux en danger mais de différentes façons ; un alcoolique peut mourir s’il arrête subitement, au contraire d’un toxicomane qui lui est en danger tout le temps.  Ils ont souvent du mal à arrêter car « grâce » à l’alcool ou à la drogue ceux-ci ne sentent pas la douleur. En effet, les drogues et l’alcool produisent de la dopamine (antidouleur) comme le cerveau mais en plus grosse quantité et donc ils n’ont jamais mal, et ne sont jamais malades.                                        

Ensuite, en tant qu’éducatrice cette fois, elle nous a demandé de citer des drogues que nous connaissions. Nous les avons classées dans trois groupes différents : les excitants (exemple : cocaïne, marijuana,…) ; les anesthésiants (ex : morphine) ; les hallucinogènes (ex : LSD). Par la même occasion, elle nous a expliqué leurs origines et leurs « secrets » de fabrication.

Ceci était fort intéressant.

 

 

Margaux Rase

 

_________________________________________________________________________________

Mise à jour : 09/11/2013

sur ce site

© Copyright 2011 / droit d'image                                                                                                                      webmaster webmaster.cndp@gmail.com