Les 3èmes sciences appliquées 8 heures en visite à l’ ULg  (département médecine vétérinaire )  et à la Maison des sciences  de Liège .

 

Le vendredi 27 mars 2009 les élèves de l’option sciences appliquées (3E-G)ont visité les laboratoires de médecine vétérinaire de l’université de Liège Cette visite a pu se réaliser grâce à la disponibilité de Monsieur Fabien Ectors, docteur en médecine et chercheur à l’ULg qui avec 2 des ses collègues Mesdames Antoine et Piret nous avaient préparé une matinée très enrichissante .

            Les élèves ont ainsi pu suivre un cours sur l’embryologie donné par Mr Ectors lui-même, un cours sur l’histologie présenté par Mme Antoine et une explication suivie d’observations au microscope électronique réalisée par mme Piret . L’attention soutenue et les nombreuses questions posées par les élèves ont montré à quel point cette visite fut appréciée.

            Un tout grand merci  à  ces personnes qui nous ont piloté durant cette matinée . Quelle disponibilité et quelle amabilité ! Fidèle à sa réputation, l’accueil « liégeois »  fut à la hauteur de nos espérances .

            L’après-midi, les élèves ont suivi une visite guidée accompagnée de 2 séances d’expérimentations         (l’ azote liquide et voltissimo ) à la Maison des sciences de Liège .

          Je remercie les élèves de l’option pour l’ attitude positive et l’intérêt qu’ils ont montré tout au long de cette journée . J’adresse aussi un remerciement à Monsieur Soleil pour son accompagnement  et son encadrement durant toute la journée et à Monsieur Paitoni, le papa de Noémie , pour son aide dans les trajets Liège-Erpent .

            Un tout grand merci à tous pour cette superbe journée .

                                                                                              Vandendaele Marc, Professeur

 

 

Histologie . (étude des tissus)

Madame Antoine  a prélevé une goutte de sang et  a fait un frottis . Elle a coloré  le frottis pour visualiser les composants . On a ainsi pu  observer les nombreux globules rouges, les moins nombreux globules blancs, les plaquettes et le plasma . On nous a ensuite montré des coupes de la peau d’un chien pour voir les glandes sudoripares (transpiration) et les poils de la peau. On a également observé une coupe des ovaires d’une chatte . Toutes ces coupes étaient bien sûr accompagnées de commentaires extrêmement intéressants .

 

                                   Paitoni Noémie – Ameels Adrien et Ectors Olivier

 

.

 

Le microscope électronique .

Après avoir observé des coupes sur un microscope optique, nous avons pu voir un microscope électronique.  Ce microscope peut agrandir 100 000 fois (agrandissement réservé aux virus) . Contraierement au microscope optique qui permet de rediriger la  lumière par un jeu de lentilles, le microscope électronique envoie un faisceau  d’électrons qui provoquent un jeu d’ombre sur une plaque blanche où l’on observe l’agrandissement de la coupe . Pour le microscope optique la coupe est déposée sur une plaque de verre  tandis que pour le microscope électronique les coupes sont réalisées avec un appareil spécifique, le microtome .  Cet appareil équipé d’une lame en diamant réalise des coupes très fines . On a ainsi pu observer (grossi 65 000 fois)  les mitochondries qui permettent à la cellule de respirer .

 

Gérin Nicolas   et de Lamine Erwin

 

 

L’azote liquide.

L’azote gazeux est présent en majorité (78%) dans l’air mais en laboratoire on peut lui donner une forme liquide à – 196° c . L’expérience décrite ci-dessous nous démontre que l’azote liquide est un puissant refroidisseur  principalement  utilisé pour transporter des organes sans qu’il y ait dégradation .  Il y a une couche d’azote gazeux qui empêche l’azote liquide d’avoir un contact direct avec le corps car l’organe serait alors inutilisable  . En effet en plongeant un corps malléable (caoutchouc ou feuille de plante ) ou non dans l’azote liquide, ce corps devient cassable . Il n’y a que l’aluminium qui ne devient pas cassant et qui résiste au froid , c’est pourquoi on l’utilise souvent dans le matériel des astronautes .

 

 

Genot Sphie      Schoumaker Thibaud    Vigneron Quentin.

 

Voltissimo.

La 2ème démonstration de la maison des sciences s’intitulait « électrostatique » : un guide nous a préparé une série d’expérimentations très surprenantes : une cage où 4 élèves ont pris place et  qui supporte 100 000  volts, par simple toucher faire lever les cheveux d’un élève, déclencher une décharge électrique par influence sans toucher la personne, le pouvoir des pointes et l’utilité d’un paratonnerre, le coup de foudre … Ces expériences étaient spectaculaires et interactives car chaque fois c’était des élèves qui étaient les acteurs de ces expériences . Nous avons passé  ainsi 45 minutes décoiffantes … grâce à la fée électricité .

 

Belot Youri         Laboureur Marvin       Puissant Renaud

_________________________________________________________________________________

Mise à jour : 01/04/2009

sur ce site

© Copyright 2009 / droit d'image                                                                                                                      webmaster webmaster.cndp@gmail.com